Les femmes enceintes

osteo-femme-enceinte

 

Durant la grossesse, l’organisme de la future maman va devoir faire des efforts d’adaptation pour assumer les contraintes mécaniques liées à la croissance de bébé. Ainsi, plusieurs douleurs peuvent apparaitre en raison de :

–      l’imprégnation hormonale de la femme enceinte, entrainant une laxité ligamentaire
–      la croissance du bébé, entrainant une croissance de l’utérus et modifiant donc la statique globale de la femme enceinte

L’ostéopathie aura donc pour objectif de :

–      soulager les douleurs liées à la grossesse
–      travailler sur l’adaptation posturale de la maman autour du fœtus dans une dynamique de confort et de prévention

 

Pendant la grossesse

Les douleurs sont très fréquentes mais méritent une attention particulière afin que la grossesse soit confortable et l’approche de l’accouchement vécue sereinement.

–      douleurs de dos (cervicalgie, dorsalgie, lombalgie, sciatique…)
–      douleurs du coccyx, du pubis
–      douleurs des membres inférieurs : hanches, genoux…
–      douleurs ligamentaires, douleurs de la sphère périnéale, pesanteur
–      problèmes circulatoires : œdèmes, varices, hémorroïdes, jambes lourdes
–      troubles digestifs : nausées, vomissements, reflux acides, constipation
–      maux de tête
–      essoufflements
–      contractions
–      fatigue

Le suivi ostéopathique est variable d’une femme à l’autre, il est adapté aux besoins de chacune. Aussi, des exercices, des conseils alimentaires et/ou d’hygiène de vie peuvent être suggérés afin de compléter les soins.

 

En préparation à l’accouchement

L’accouchement est l’aboutissement de la grossesse. Lors du passage de bébé dans le bassin, plusieurs structures vont être mises en jeu :

–      le sacrum, qui va basculer d’avant en arrière
–      les muscles du périnée qui vont être étirés au maximum
–      le coccyx, qui doit être capable de se rétropulser pour laisser passer bébé

Pour que tout se déroule correctement, il est important que ces structures soit bien libres, afin d’éviter notamment les déchirures ou épisiotomies.
Une consultation dans le dernier mois de grossesse sera donc la bienvenue afin de préparer le bassin et de libérer la colonne vertébrale ainsi que le diaphragme.

 

En post-partum

L’accouchement est un moment éprouvant sur tous les plans et par la suite, le corps de la mère doit se réadapter à ce nouvel état. Le bassin, la colonne et les muscles du périnée ont été mis à rude épreuve.

–      l’incontinence : ce trouble est souvent lié aux déchirures du périnée lors de l’expulsion ou à l’épisiotomie pratiquée. La poussée finale peut entrainer la descente de la vessie et de l’utérus et créer un problème d’incontinence. L’ostéopathie permet d’assouplir les cicatrices du périnée, par des techniques externes, et de normaliser les effets pervers de la descente des organes.

–      la péridurale : elle peut créer une cicatrice interne qui entraine une gêne à la mobilité vertébrale. Cette restriction de mouvement peut produire, à plus ou moins long terme, des symptômes locaux (maux de dos) ou à distance (maux de tête).

Une consultation en ostéopathie avant le début des séances de rééducation périnéale permettra une rééquilibration globale du corps et donc une récupération physique plus rapide.